Pair aidant

Le pair aidant est un membre du personnel vivant ou ayant vécu un trouble grave de santé mentale.  À partir de son expérience de la maladie et de sa compréhension du processus de rétablissement, le pair aidant soutient ses pairs afin de surmonter les obstacles et les aide à identifier ce qui les aide à se rétablir.

 

De façon générale, il a pour rôle: 

De redonner espoir aux personnes   utilisatrices   puisqu’il  a lui-même affronté et franchi les obstacles reliés à la maladie mentale et qu’il a trouvé des stratégies facilitant le processus de rétablissement.

De soutenir l’engagement de la personne utilisatrice dans la reprise du pouvoir sur sa vie et dans son processus de rétablissement.

D’apporter à l’équipe son expertise et de maintenir présentes les préoccupations envers la diminution de la stigmatisation, la nécessité de redonner de l’espoir et d’assurer la pleine participation de la personne utilisatrice au choix des services.

 Besoin de parler, d'être écouté ...

Je vous invite à venir me rencontrer, ainsi vous pourrez discuter avec quelqu'un qui a vécu avec un trouble de santé mentale et qui a traversé le processus de rétablissement. Je crois fermement que l'on peut s'en sortir et reprendre du pouvoir sur sa vie.
Ensemble nous pouvons rallumer la flamme souvent éteinte par la honte, le désespoir et l'isolement.
Contactez-moi au (450) 346-5706 poste 232
Paul Trahan 
pair-aidant


Le groupe VOIX-CI, VOIX-LÀ

Un nouveau message d'espoir, un nouveau regard

Entendre des voix est depuis longtemps un sujet tabou. En effet, dans la société, le fait d’entendre des voix est perçu comme un signe que la personne ne va pas bien et qu’elle n’est pas en contact avec la réalité; voire même, que l’hospitalisation est nécessaire. Pourtant ce n’est pas le cas.

Ces stigmates ont pour conséquences que les personnes ne se sentent pas à l’aise de parler ouvertement de leurs expériences. Elles se retrouvent donc isolées et sans personne avec qui parler de ce phénomène.

De nouvelles recherches font émerger un discours différent. Les voix que la personne entend, les autres ne les entendent pas, mais elles sont bien réelles puisqu’elle les entend. Elles font partie de sa vie, tout comme la détresse qu’elle peut ressentir, tout comme l’isolement qu’elle peut vivre, la peur, la colère, l’angoisse, la joie, la tristesse et la culpabilité que les voix peuvent lui amener à vivre.

À compter de janvier 2018, le groupe se réunira tous les mardis de 14h00 à 16h00 dans nos locaux.
Pour information: Contactez-moi au (450) 346-5706 poste 232
Paul Trahan 
pair-aidant